Charriol

L’élégance glamour

La marque Charriol fête ses 34 ans cette année. Sans avoir pris une ride, la marque a su se développer au-delà des montres et bijoux et propose également une gamme d’accessoires en maroquinerie, lunettes, stylos et parfums. Le câble torsadé, dénominateur commun des créations Charriol, est emblématique de chaque collection. En or ou en acier, il marque le caractère et la modernité des montres et bijoux. Afin de partager avec nos lecteurs l’engouement et la réussite autour de la marque, nous avons rencontré Marie-Olga Charriol, qui avec son mari Philippe Charriol est au coeur de cette fabuleuse aventure et ne tarit pas d’enthousiasme et d’imagination pour faire évoluer cette belle entreprise familiale.

Marie-Olga Charriol parée des belles créations Charriol.

Où ? Chère Marie-Olga, pouvez-vous en quelques mots nous raconter l’histoire de Charriol et les décisions majeures qui ont conduit votre marque vers une renommée internationale incontestable ?

MC La maison horlogère Charriol a été créée il y a une trentaine d’année par Philippe Charriol et reste à ce jour une entreprise indépendante. La marque a vu le jour à partir d’une idée originale inspirée d’une exposition de bijoux au British muséum. Il s’agit de l’essence même de nos montres qui allient le design d’un câble torsadé à une fabrication Suisse Made. Charriol se développe très rapidement et a élargi sa gamme vers des modèles féminins, associés à des bijoux intemporels. Aujourd’hui, une gamme de parfums, de lunettes et de maroquinerie a été ajoutée à l’offre d’horlogerie et de joaillerie. Avec une forte présence au Moyen-Orient et en Asie, la marque est également florissante aux États-Unis, en Amérique centrale et dans les marchés européens. En 2015, la Maison a continué à étendre son réseau de vente au détail et à rénover son réseau de boutiques (dont 285 magasins en Chine). Philippe Charriol a été confiant dès le début, persuadé de l’originalité de ses créations, de l’utilisation omniprésente du câble d’acier ou d’or dans le design de ses boites ou de ses bracelets de montres ainsi que des bijoux. C’est cette particularité qui lui a permis d’implanter sa marque en moins de deux ans après sa création dans les grands marchés mondiaux et particulièrement au Moyen Orient, à Koweït et à Dubaï ainsi que à Hong Kong, à Taïwan ou aux États-Unis où des boutiques éponymes furent ouvertes dès 1991. La marque fortement implantée dans la Chine continentale ainsi qu’à Hong Kong et Taiwan profite de l’élan que lui donne le développement du tourisme chinois dans le monde.

Où ? Charriol est de plus en plus présente et reconnue en Europe. Avez-vous une vision particulière de ce marché ? Votre clientèle répond-elle aux mêmes exigences et dans quelles mesures devez-vous vous adapter ?

MC Effectivement le marché Européen est spécifique et nous avons à coeur de ne pas faire oublier la source et l’origine française de la Marque, dans les métiers du luxe tout le monde se réfère au bon gout français qui est leader dans le monde de la Mode. En France, nous avons l’année passée inauguré un pop-up store dans la boutique Elie Bleu, située 8 rue Boissy d’Anglas dans le 8e, galerie Royale à Paris. Nous sommes également présents 140 avenue Victor Hugo dans la jolie boutique ALC. La France et la Suisse sont les pays desquelles nous tirons l’essence de notre créativité et de notre fabrication. Je me charge de mettre en place différentes actions de relations publiques et d’événements majeurs en France et en Europe, tels que le Festival de Cannes, Monaco ou encore un récent partenariat avec Relais et Châteaux autour de compétitions de golf de renommées afin de gagner en notoriété et d’assoir notre image. Le développement d’une marque est très complexe et onéreux pour des marques indépendantes comme Philippe Charriol et même l’originalité des produits ne suffit pas pour combattre et se positionner vis à vis des grands groupes horlogers fortement installés en Europe. Par contre la fragmentation de l’univers des bijoux Charriol nous donne la possibilité de nous développer et de nous exprimer sur le marché Européen.

Où ? Vos pièces sont-elles produites exclusivement en Suisse ?

MC Nous fabriquons en Suisse pays connu pour son excellence et savoir-faire en matière d’horlogerie.

Où ? Combien de point de vente avez-vous en Suisse ? À deux reprises vous vous êtes retirés de la rue du Rhône, envisagez-vous une troisième expérience en Suisse ?

MC Nous avons environ 25 points de vente, dont les références Gubelin et Kirchhofer. Quant à la rue du Rhône, le projet est toujours dans les cartons pour une implantation genevoise ou zurichoise

Où ? Le câble or et acier marque le style Charriol ? Quelle signification ?

MC Le concept à base de câble d’or ou d’acier provient de l’inspiration de bijoux celtes à l’origine de la création de la marque. Cela impliquait obligatoirement de lancer une ligne de bijoux aux côtés des montres équipées des fameux bracelets câble. Il y a par exemple le bracelet de la collection Celtic, créé en 1984. C’est un modèle intemporel que le créateur fondateur renouvelle chaque année et qui représente DL l’essence même de l’inspiration et de l’histoire de la maison. Le câble procure aux bijoux et aux montres une forte identification qui rend la collection unique.

Philippe Charriol partage sa passion pour la course automobile.

Où ? Chaque collection de vos montres et bijoux raconte une histoire. Quels sont les thèmes chers à vos collections. Si vous aviez à choisir une seule création, laquelle serait-elle ?

MC En 2016 la plupart de nos bijoux sont conçus à partir de câble d’acier de différents diamètres et sertis d’argent. Des collections sont aussi proposées avec des câbles de couleur comme le bronze, le noir et aussi des couleurs vives comme le bleu, le vert, le prune. Elles sont présentées avec des finitions PVD or. Une de nos collections porte également le prénom de la fille cadette du créateur : Laetitia. C’est le nom de la déesse romaine du bonheur. Un esprit qui se reflète dans cette collection de bijoux comprenant bracelets et bagues de belle facture, représentant la joie, l’amour, la nature et l’éternité. Argent, acier et pierres se mêlent avec grâce pour cette nouvelle collection. Je suis particulièrement attachée à la St Tropez Charriol. Elle est notre best-seller et c’est une montre incontournable de notre marque, et qui n’a cessé d’évoluer avec son temps. On peut même la personnaliser, grâce aux bracelets interchangeables ou aux éditions limitées. Je ne me lasse jamais de cette montre car je peux la porter en toutes occasions, aussi bien en journée pour un rendez-vous, que le soir en l’accessoirisant. Pour la petite anecdote, c’est d’ailleurs cette montre que je portais lorsque j’ai rencontré mon mari sans savoir qu’il en était le créateur, d’où mon attachement particulier à celle-ci.

Une belle journée pour le tournoi Charriol Relais & Châteaux au Domaine Impérial.

Où ? Diriez-vous que votre succès est avant tout celui d’un couple, d’une famille dont les passions et centres d’intérêts nourrissent votre créativité ?

MC Il est vrai qu’à ce jour nous sommes une vraie affaire familiale. Travailler en famille est souvent considéré comme une mission qui exige beaucoup de compromis, mais c’est ce qui nous rend forts. Notre vision des choses ou de nos idées est parfois différente, mais notre objectif commun est le même : perpétuer les valeurs de la marque et la faire grandir. Travailler ensemble nous permet d’avoir une véritable complémentarité dans nos actions. C’est un travail basé sur la confiance et qui a un impact direct sur nos produits. En effet, nos clients savent qu’ils peuvent compter sur la marque Charriol. Le patrimoine est l’une des valeurs fondamentales de la marque : nous valorisons notre histoire, tout en adoptant une vision à long terme portant sur l’avenir, ce qui nous permet d’adapter nos produits à l’ère du temps tout en conservant l’esprit Charriol.

Où ? Philippe Charriol connu pour être un grand passionné de courses automobiles, a-t-il de nouveaux projets mêlant passions personnelles et professionnelles ?

MC Effectivement, c’est un passionné d’automobile et il a fait créer sur mesure sa voiture de course Charriol avec laquelle il participe à de grandes compétitions ! L’année 2017 verra Philippe Charriol à bord d’une toute nouvelle voiture : un tout nouveau prototype portant les couleurs de la marque dans les compétitions de GT3. Je suis très fière de lui car il est sans cesse en quête de nouveaux challenges. Il voyage beaucoup pour être au plus proche de ses équipes et rencontrer nos partenaires et clients à travers le monde. Il essaie toujours de rentrer durant les vacances de notre fille de 11 ans, passer du temps avec nous en famille c’est sacré !

Où ? Vous êtes présents sur de nombreuses manifestations sportives, notamment le Polo et le Golf, deux sports qui défendent des valeurs communes à la marque. Pouvez-vous nous en dire plus ?

MC J’ai créé les Ladies Charriol Cup, match de polo 100 % féminins, où grâce et ténacité se mêlent et, fortes de leur succès avec des éditions à Paris, Megève, Deauville… de nouvelles éditions sont prévues à l’international et, à Genève, cette année, à la maison mère aura lieu une première édition suisse de la Ladies Charriol polo Cup, le troisième week-end de septembre 2017. Nous avons également depuis cette année un partenariat avec Relais et Châteaux pour des compétitions de golf de renommée internationale. Ces sports d’excellence que sont le Polo et le Golf sportivité, d’élégance et de dynamisme.

Où ? L’art contemporain est-il aussi très présent au sein des activités de la marque Charriol ?

MC Mon mari a créé la fondation Philippe Charriol à Hong Kong et à Singapour en 1993 afin de soutenir l’esprit créatif des jeunes chinois de Hong Kong et de Singapour. La fondation regroupe des centaines d’oeuvres et une compétition jugée par un jury d’artistes et de professeurs d’art détermine les gagnants dont les oeuvres restent la propriété de la fondation, alors que l’ensemble des oeuvres des autres artistes sont vendues aux enchères durant une grande soirée de gala afin de permettre aux artistes d’évaluer leur vrai prix (leur cote) ! La fondation octroie aussi des bourses en France. Cette action, soutenue par la France, a valu à Philippe Charriol de recevoir la distinction de chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

Où ? Pouvez-vous nous parler de vos projets, nouveaux lancements, collection ?

MC La marque continue à se développer en Europe, en Chine et en Amérique du Sud et l’offre produits s’étoffera vraisemblablement de lignes de vêtements homme et femme. Bien sûr le renouvellement des collections bijoux se fait annuellement avec un nouveau positionnement or et des montres qui restent très féminines et atypiques, très bijoux : très Philippe Charriol !

Charriol : Bangle Bourse Review

Delphine Lugrin

Renseignements

www.charriol.com

Photos

© Charriol, Vlada Krassilnikova

© David Machet

Pas encore de commentaire

Laissez un message

Your email address will not be published.