Côte d’Or : 80 ans de grands vins

Un aller-retour sans fin

La Côte d’Or, entre Côtes de Beaune et de Nuits, fut ainsi baptisée par un député-poète de la fin du XIXe, qui remarqua qu’en automne, sa robe de vignes coule d’un jaune d’or le long des 33 grands crus de Bourgogne. C’est le 14 mai 1937 que leur route vit le jour. Doublée dès son origine d’une vélo-route que je parcours en trottinette électrique, pour changer.

Avec le petit Nicolas et son associé, un ancien ingénieur (de kickandgo.fr). Ils savent épicer la ballade de leurs connaissances vitivinicoles, tout comme L’École des vins ou Le Clos de bourgogne (à Gere) le fait de façon scientifique (et statique) dans ses locaux de dégustation. On pourrait déguster aussi dans les merveilleuses caves Champy restées dans leur jus et renforcées par Eiffel (un dijonnais) à Beaune. D’où je suis parti, m’arrêtant à mi colline pour dominer l’église de Pommard tandis qu’une jument percheron y labourait entre ceps.

Dijon, la Place Darcy vue d’une chambre du Grand Hôtel La Cloche.

Meursault, puis retour Beaune. 17 kilomètres, une heure trente de glisse debout : une autre perception qu’à vélo. Je distingue un peu mieux ces fameux climats de Bourgogne, des parcelles de terre parfois rouge (oxyde de fer oblige) et bordées de murets. Il fallait bien stocker les pierres après avoir défriché, autant ériger des murets avec, se dirent peut-être les moines de Cîteaux, qui le firent à partir du XIIe siècle. L’Histoire donne raison à leur sagacité : des études scientifiques ont prouvé qu’on ne ferait pas mieux. Les 1247 climats que comptent les 100 AOC de Bourgogne ont été classés Unesco en 2015 pour leur unicité.

La veille, c’est à bord d’un incroyable Combi VW modèle 1975 à 15 fenêtres conduit par un passionné (propriétaire de l’Ermitage de Corton, hôtel joliment situé, flanqué d’une bonne table) qu’on était parti du Château Renaissance du Clos de Vougeot. Parmi bien d’autres véhicules de collection plus prestigieux (mais moins déroutants). Après avoir visité la cuverie gothique dont les pressoirs servirent cinq siècles durant. On y fêtait les 80 ans avec des portes ouvertes après la cérémonie du matin. Le château accueillera le 8 septembre le Centième chapitre de sa noble assemblée : La Confrérie des Chevaliers du Tastevin (12 000 membres).

Ce qui nous lie

On venait d’un déjeuner et d’une nuit dans une suite du Grand hôtel La Cloche à Dijon. Du haut duquel se donne à voir la transformation du cœur urbain (cœur médiéval intact, piétonisation, insolite cathédrale gothique au clocher trop long flanqué de deux tourelles, future Cité de la gastronomie et du vin en 2019). Au Clos de Vougeot, on vit le réalisateur Cédric Klapish, venu inaugurer l’exposition photographique liée à la sortie de son film assez réussi (donc, sans en faire trop) sur des gens de vigne Côte-d’Oriens. Avec un vrai vigneron dans le rôle titre. Cédric (que son père emmenait ici acheter du vin depuis l’enfance) y filme une transmission familiale, une vraie fête de fins de vendanges (La Paulée) et en time lapses les quatre saisons dans les vignes. L’exposition en rend compte (jusqu’au 14 juillet), le film est sorti le 14 juin. Son premier nom envisagé ? « Ce qui nous noue ».

Promenades en trottinette électrique dans l’un des 1237 climats : les parcelles classées Unesco 2015.

Le futur du classement Unesco

Bertrand Gauvrit, directeur de l’association des Climats de Bourgogne, nous parle des actions se mettant en place :

« D’une part, la mutualisation et mise en cohérence de la communication autour de l’intitulé « climats » : panneaux, signalisation, choix des emplacements. Leur pérennisation à travers des dispositifs de protection, comme dans les sites classés. Un inventaire des murs en pierre sèche et de ce qui est identifié comme limite de Climat. » Et bien sûr une collecte de la mémoire orale des vignerons. Le troisième axe de travail porte sur l’interprétation des paysages. En attendant la Cité des vins en 2019, un Centre d’interprétation ouvre en juin, Porte Marie de Bourgogne, à Beaune. Et le second mois des Climats (une soixantaine d’animations viticoles) a lieu jusqu’au 9 juillet.
www.climats-bourgogne.com

Jolies adresses de la côte viticole

Château cistercien et Renaissance du clos de Vougeot. Chaque visite apporte sa pierre à la conservation.

L’hôtel Le Cep, à Beaune, que visita Louis XIV (son buste est dans la cour). Il ne fit pas comme moi, dans le récent spa équipé dernier cri (le Marie de Bourgogne) son baptême de cryothérapie : 180 secondes à -140 dans un tube azoté. Un tonique utilisé par les sportifs et les jet lagés. Et de doux soins, prodigués avec des onguents au Chardonnay ou au Pinot, les cépages- rois ( gamme Vinésime). Ensuite, l’Hostellerie de Levernois. Près de la Route, un parc de six hectares, un golf. Et pique-nique sur la butte de Corton. Enfin, Le Castel de Très Girard, un peu en retrait de la Route des Grands crus. Un Master chef 2012 aux fourneaux. Nous sommes dans les vignes de l’AOC Morey Saint-Denis.

Femmes et vins de Bourgogne

Les caves Champy dans leur jus à Beaune : surprenante visite.

Une promenade juste derrière s’impose. Près des 13 hectares du domaine de Virginie Taupenot-Merme, qui compte… 19 appellations ! Belle illustration du kaléidoscope de parcelles de ces fameux Climats (terme bourguignon redécouvert, désignait une friche en région parisienne, d’après une étude). Elle dirige aussi l’association « Femmes et Vins de Bourgogne » (fevb.net) fédérant trente domaines (de Chablis en passant par les Côtes Mâconnaise et Chalonnaise, de Nuits et de Beaune). Si leur travail est d’orfèvre, n’allez pas dire que leurs vins sont féminins, conclut Virginie. Ce serait en effet manquer de nez…

80 ANS de la Route des grands crus de Bourgogne

La Route des grands crus de Bourgogne fête ses 80 ans ! Découvrez-la, Savourez-la et Partagez-la toute l’année avec nous ! Retrouvez toutes les infos sur www.routedesgrandscrusdebourgogne.com

#RoutedesGrandsCrusdeBourgogne #lacotedorjadore

 

Festival baroque & romantique de Beaune 07-30 juilletwww.festivalbeaune.com

Fantastic piquenique en Côte-d’Or (divers lieux) : 22-24 septembre

Brunch aux Halles de Dijon : le dimanche du 14 mai au 24 septembre

Renseignements

www.routedesgrandscrusdebourgogne.com www.cotedor-tourisme.com

Photos

© Côte d’Or tourisme, Clos de Vougeot,

Pas encore de commentaire

Laissez un message

Your email address will not be published.