Le Sri Lanka

Une nouvelle destination attractive de golf

Quoique le cricket soit le sport national incontesté du Sri Lanka, on constate un intérêt de plus en plus fort pour la pratique du golf. Pas moins d’une demi-douzaine de terrains de golfs pittoresques sont disponibles et de nouveaux sont en planification.

En juin dernier a été inauguré le 18-trous, par 70 du Shangri- La Hambantota Golf & Country Club & Spa, au sud de l’île. L’architecte de golf américain Rodney Wright a conçu ce parcours, aux fairways plats et larges, au milieu d’une plantation de cocotiers. Ce superbe parcours possède des bunkers ambitieux et sinue dans un environnement de belles dunes. Il offre des vues spectaculaires sur l’océan Indien.

Les pêcheurs sur pilotis sont bien connus au sud du Sri Lanka.

Là où des saphirs étaient extraits, resplendissent aujourd’hui des greens impeccables et d’innombrables lacs. Une mention spéciale également pour le soin qu’on a pris à respecter la biodiversité et les exigences actuelles en matière de respect de l’environnement. Bravo pour cette rigueur !

Entre plantations de thé, café, cocotiers et hévéas

Sir Henry Ward, le gouverneur britannique du Sri Lanka, appelé Ceylan à l’époque, fit construire en 1859 un golf à Colombo, la capitale. L’idée était de faciliter la vie des militaires, afin qu’ils conservent, si loin de la mère patrie, leur bonne humeur en pratiquant leur sport favori. Depuis, ce premier parcours de golf de l’Empire Britannique en Asie, sur l’avenue Galle Face Green au bord de l’océan, a été converti en un parc accessible à tous les résidents. Une douce brise marine et les costumes colorés de la population multiculturelle donnent à la promenade une touche exotique.

Le National Museum à Colombo retrace l’histoire du colonialisme.

Avec ses 130 ans, le Royal Colombo Golf Club (18 trous, par 71) fait partie des plus anciens parcours d’Asie. Sur l’emplacement d’une ferme, sinuent aujourd’hui entre les lacs, de larges fairways, au cœur d’une flore tropicale luxuriante. De beaux meubles en bois ornent les terrasses royales du clubhouse The Guv’nors Bar, décoré dans le style typique d’une maison de campagne anglaise.

Le chant des oiseaux nous escorte à chaque instant. Plus de 230 espèces d’oiseaux vivent au Sri Lanka, dont 26 sont endémiques, tel le Martin Pêcheur. Avec leurs couleurs éclatantes, ils tournent autour de nous et leurs chants forment une symphonie qui accompagne notre partie matinale de golf. L’ombre des arbres géants et des buissons ainsi que les étangs créent les conditions de vie idéales – pour les oiseaux et pour les golfeurs – en offrant de l’ombre et l’abri du vent.

Ceylan, appelé aujourd’hui Sri Lanka, est une nation insulaire qui a connu une longue histoire coloniale. Ceylan a été découvert en 1518 par les navigateurs portugais. Plus tard, la Compagnie Hollandaise des Indes a pris possession de cette île riche en épices. Elle est ensuite devenue une colonie britannique jusqu’à son indépendance en 1948.

Jouer au golf de Hambantota au bord de la mer procure un immense plaisir.

On peut suivre cette impressionnante épopée au National Museum Colombo. L’éléphant, l’animal de travail par excellence, y prend, sous la forme du squelette d’un éléphant géant, une place importante, tout comme le trône du der- nier roi, qui a défendu avec obstination l’indépendance de la province de Kandy contre les Anglais.

Dans le musée, est présenté l’ancien artisanat, comme l’orfèvrerie d’or et d’argent, ainsi que de nombreuses sculptures en bois. Dans le jardin luxuriant, d’anciens canons se dressent à côté de vieux arbres géants, dont les racines pendent comme des tresses (le musée est fermé le vendredi).

Splendeur, entre nature tropicale et immenses cascades d’eau.

Les quelque 20 millions d’habitants de l’ î le sont des Tamouls (principalement dans le nord) et des Cingalais en provenance d’Inde. 70 pour cent de la population est bouddhiste, le reste se compose d’hindous, de musulmans et de chrétiens. Après plusieurs guerres civiles, le calme est de retour dans le pays depuis la mi-2009. Les forces aériennes et celles de la Marine participent maintenant à des projets de développement au Sri Lanka.

« Nous avons fait le choix de ne pas réduire l’armée mais de miser sur nos compétences telles que le leadership, l’infrastructure, la discipline et la formation. Nous avons donc créé pour nos jeunes soldats de nouveaux emplois, plutôt que de les décharger du service militaire en les envoyant au chômage. Nous créons de nouveaux terrains de golf pour élargir l’offre touristique dans les segments branchés du sport. La richesse de notre nature locale joue à cet égard parfaitement le jeu », nous explique le commandant de la Force aérienne Gayajith Dassanayake.

Ainsi, déjà trois terrains de golf ont été créés, comme le Eagles’ Golf Links (18 trous, par 72) sur la côte est, à China Bay, dans le port de Trincomalee. Le parcours, dont le slo- gan est « Where Eagles Dare », ondule agréablement dans un environnement pittoresque, vallonné, avec des fairways manucurés et des greens soignés (le parcours a été ense- mencé avec du Bermuda Grass pour les fairways et du Tifdwarf pour les greens). Il est encadré par des arbres géants. Le plaisir de jouer au golf est encore augmenté par la vue sur les romantiques Clappenberg Bay et Malay Cove.

Le Eagles Heritage Golf Club à Anuradhapura (la ville sainte et ancienne capitale du pays pendant 1300 ans) est également dû à l’armée. Le parcours de 9 trous peut aussi être joué en 18 trous, par 70, depuis différents départs.

Les spécialités de la mer sont très souvent accompagnées de riz et
d’épices, un régal.

Ce golf de près de six kilomètres de long, dans une ambiance tropicale, demande de l’endurance et une bonne condition physique. En guise de récompense, le clubhouse de conception écologique situé au centre de la propriété, offre de belles vues sur les trous 8 et 9. Outre un bar et un restaurant servant une délicieuse cuisine locale et internationale, se trouve une piscine rafraîchissante. Dans le menu, on trouve parmi les spécialités locales le « Nelum Kole », un savoureux poisson d’eau douce pêché dans les lacs du club. Une visite de la ville royale et historique voisine de Anuradhapura est incontournable. C’est une véritable chasse au trésor dans le passé royal du Sri Lanka.

Le Catalina Heritage Golf Club Eagles est le troisième terrain de golf dû à l’armée. Il se trouve à Koggala dans le sud, non loin de la forteresse de Gale, célèbre du temps des colonies. Ce parcours de 9 trous a été inauguré 2015.

En 2017 se tiendra, au Sri Lanka, le Championnat du monde militaire de golf, un moyen idéal pour promouvoir le potentiel de golf de notre pays », nous dit le commandant Dassanayake. À venir prochainement, également grâce à la marine du Sri Lanka, un 9-trous à l’est de l’île.

Shangri La Hambantota Resort & Spa

Anita Geurts
Renseignements

www.srilankan.com
www.sunaqua.com
www.visitsrilankatours.com

Photos

© Anita Geurts, Thilak de Silva

Pas encore de commentaire

Laissez un message

Your email address will not be published.