Masters d’Augusta 2020

Dustin Johnson remporte son deuxième grand Chelem

Le Masters d’Augusta 2020 s’est déroulé sur un parcours paré de somptueuses couleurs automnales. Les plus grands joueurs de la planète golf se sont affrontés en quasi huit clos, les « patrons » ayant laissé place au silence, cela n’a pas empêché les amateurs et fans de suivre l’exceptionnel tournoi sur les écrans. Cette année encore, les superbes performances, des coups de golf incroyables et le sacre de Dustin Johnson après quatre jours de compétition laissent un souvenir mémorable, on y était presque.

Les vétérans de la Green Jacket – Woods, Watson, Spieth, Reed, etc. – remettaient constamment en question leurs coups en montée, cette fois-ci sans aucune réaction des « patrons », tandis que les nouveaux joueurs étaient juste très heureux de jouer le tournoi, quelle que soit la saison. La météo du jeudi matin, puis le brouillard le dimanche matin ont perturbé un peu le jeu mais les orages annoncés n’ont heureusement pas éclaté ; cependant, le parcours était humide, les balles s’enfonçaient dans la terre et il était difficile de les retrouver, les balles ne roulaient pas si facilement et Bryson DeChambeau s’en ai aperçu très vite à son grand desarroi. Le parcours était très exigeant comme d’habitude mais avec l’humidité et le traitement du terrain,  il était plus facile de marquer des birdies et de scorer,  jusqu’à ce que des vents tourbillonnants se lèvent sur les derniers trous, tard dimanche.

Le numéro un mondial originaire de Caroline du Sud, Dustin Johnson, vainqueur de la Fedex Cup en 2020, a été monumental : il a donné une leçon à tous les joueurs dès le premier tour en signant une carte de 65, il a remporté le tournoi par 5 coups sur l’Australien Cam Smith et le Sud-Coréen Sungjae Im. Justin Thomas, Rory McIlroy, Brooks Koepka et Jon Rahm se sont classés respectivement cinquième et septième. Ils se sont battus mais n’ont pas pu maintenir la qualité de jeu et de contrôle de la balle dont a fait preuve Johnson. Calme et centré, DJ a maintenu la pression – des drives, des coups et des putts joués à la perfection.

Après avoir revêtu la tant convoitée « Green Jacket » (“42 long”) transmise par Tiger Woods, Champion 2019, l’émotion est finalement apparue et Dustin Johnson a partagé ses souvenirs et sa joie. “Enfin vivre ce rêve, cela me submerge de tant d’émotions”, confie un Johnson ému.  À 36 ans, Johnson a remporté son premier tournoi majeur lors de l’US Open d’Oakmont-2016. Il a joué tous les tournois majeurs aux US, menant toujours le dimanche sans les remporter jusqu’à ce fameux dimanche 15 novembre.  2020 a été l’année de DJ avec ses victoires en Fedex Cup, ses trois autres victoires sur la PGA dont le Tour Championship. Aujourd’hui son sacre au Masters d’Augusta vient compléter son palmarès comptant 23 victoires sur le PGA Tour.

Il a remporté cette première “Green Jacket” avec un score de -20, un record puisqu’il a battu de deux coups le record de points du Masters détenu par Tiger Woods (1997) et Jordan Spieth (2015). Partant avec quatre coups d’avance, il est parvenu à maintenir cette avance malgré un départ chancelant et deux bogeys, il a ensuite consolidé sa position en marquant des birdies pour finir -5.

Cam Smith de Brisbane, 27 ans, jouait son quatrième Masters. Il a marqué l’histoire des Masters en scorant 67,68, 69,69 – les premiers quatre tours du tournoi dans les 60’ ; il a terminé à égalité en deuxième position.

Le champion en titre, Tiger Woods, a très bien défendu son titre le jeudi avec un solide -68 et quelques occasions manquées. Vendredi, Woods a démarré en retard et a dû revenir pour finir à 7h30 le samedi matin avec près de la moitié du parcours à jouer ; il a marqué 71. Puis il a joué le troisième tour dans la même journée “mouvementée” avec des pars ; deux bogeys et deux birdies pour finir 72 à onze coups derrière les leaders. “C’était juste une longue journée, se lever à 3 heures du matin pour se préparer, finir le second et repartir. Je vais avoir un peu mal”, a déclaré Woods après 26 trous humides et vallonnés. Le départ de dimanche a été terne ; puis la catastrophe sur le 12, un par-3, qu’il termine en 10 coups! Tiger a rebondi avec un birdie sur le 13, puis un par sur le 14, avant de terminer avec quatre brides de suite pour finir 76, -1 au classement, égalant le 38e. Woods a déclaré : “Ma victoire aux Masters de 1997 a été la première, la plus importante et celle que j’ai partagé avec mon père. Ma victoire de 2019 a été la plus émouvante pour moi, en gagnant après tout ce temps avec mes enfants qui m’ont rejoint sur le 18”.

Rendez-vous en avril pour le Masters 2021…

Les scores en général étaient bas, le cut au par -144-, le plus bas de l’histoire du Masters.

Un autre record historique sur ce Masters : le samedi, les trois meilleurs joueurs du monde étaient tous à égalité en tête à -9 -, au départ Dustin Johnson, Jon Rahm, Justin Thomas.

Susanne Kemper

Copyright © 2020 The Masters, All rights reserved

Pas encore de commentaire

Laissez un message

Your email address will not be published.